Les arnaques au Portugal

Par

Comme partout, les arnaqueurs existent. Au Portugal, il existe certaines spécificités locales dont il faut tenir compte.

Nous allons faire un tour d’horizon des différentes pratiques dont il faut tenir compte lorsque l’on s’installe. Pour élaborer cet article, nous avons demandé de l’aide à notre groupe Facebook, qui s’est prêté au jeu.

Les agents immobiliers sont en première ligne lorsqu’il s’agit d’arnaque. Nous parlons toujours de valeurs importantes, et un étranger qui s’installe veut en premier louer ou acheter son futur domicile.

NOTA BENE : il ne s’agit pas de porter atteinte à l’image du Portugal, mais bien de prévenir les plus distraits que les arnaqueurs sont présents partout. L’arnaque se nourrit de l’ignorance pour exister, et un français qui ne connaît pas les codes portugais est une victime possible.

Les Golden Visa

Pour venir en Europe librement, un étranger peut “s’acheter” un visa au Portugal. En échange d’un investissement d’au moins 500.000 euros, l’étranger décroche ainsi son précieux golden visa, le “visto gold” portugais.

Les investissements préférés des étrangers sont essentiellement immobiliers. Il suffit d’acheter un appartement par exemple.

L’écrasante majorité des “acheteurs” étrangers sont chinois. La proximité avec Macao, ancienne colonie portugaise est une formidable porte d’entrée chinoise. Où est l’arnaque? Certains agents immobiliers moins scrupuleux vendent à 500.000 euros des biens immobiliers qui en valent beaucoup moins, ou plus grave, vendent carrément des biens différents que ce que les acheteurs pensent acheter.

Agents immobiliers : frais de visite

Profitant toujours de l’ignorance, certains agents prétendent que les visites d’appartements ou de maison sont payantes. Sur notre groupe, encore une fois, un agent aurait demandé 400 euros pour une visite !

J’ai visité une maison qui me plaisait. En attendant l’arrivée de mon compagnon, l’agence m’a demandé de verser 400€ en option. Nous avons visité samedi mais la maison a des défauts que je n’avais pas vus.

Donc nous n’achèterons pas.

Je demande le remboursement, l’agence me répond que c’est pour les frais de visite.

Il se peut bien sûr que ces 400 euros ne soient pas à proprement parler des “frais de visite”, mais un “droit de réserve“, ce qui est dans ce cas totalement légal. Mais bien sûr, l’agent peut profiter de l’incompréhension de son interlocuteur pour lui faire payer bien des choses…

C’est facile de lui faire signer un papier qu’il ne comprend qu’à moitié. Parfois même, l’étranger peut croire qu’il comprend tout – et se passer de traducteur – alors que certaines subtilités linguistiques peuvent radicalement changer le sens de la phrase.

Imaginez-le en train de vous dire : c’est un appartement superbe, très bien situé, pour un très bon prix. Les arnaqueurs fonctionnent beaucoup comme ça, en établissant une “confiance” de façade.

Les gestionnaires de biens immobiliers

Les locations “au noir” sont monnaie courante au Portugal. Mais il ne s’agit pas que de particuliers entre eux, mais y compris par des agences ou avocats ayant pignon sur rue.

L’arnaque n’est pas la location au noir, mais le fait de faire croire au propriétaire du bien géré que son appartement est vide. Cela se passe avec des étrangers ayant investi au Portugal, mais aussi avec des portugais n’y vivant plus. Leur point commun ? Ils vivent loin et ne peuvent de facto pas vérifier que leur appartement est loué.

Les notes de restaurant

C’est un classique, le restaurateur facture un peu plus que de raison son client étranger. Le cas le plus connu, ce sont les amuse-gueules, qu’un étranger peut confondre avec un “cadeau” du restaurant en attendant les plats.

Il y a aussi ceux qui confondent la dose et la demi-dose dans les restaurants. Comment deviner qu’une demi-dose est en fait pour une seule personne ? Résultat, on demande une dose par personne. On se retrouve avec des quantités faramineuses de nourriture, pour bien sûr un prix supérieur.

Voitures en location

L’agence de location vous fait payer une assurance tout risques supplémentaire. Tout irait bien, si l’assurance n’avait pas déjà été souscrite lors de la réservation en ligne chez un courtier.

voiture au portugal

Pour éviter cela, mieux vaut ne pas prendre d’assurance chez le courtier (le comparateur des agences de location), et la prendre directement sur place.

Autre escroquerie commerciale, mais tout à fait légale : les différences de prix colossales. Pour avoir moi-même fait mes recherches (j’avais besoin de louer une camionnette de transport de passagers), les prix pouvaient aller du simple au double pour le même véhicule. Il suffisait de parler en portugais ou en français, le comportement changeait radicalement.

Moralité : mieux vaut parler en portugais.

Prix du taxi

C’est presque drôle : en faisant une recherche sur Google avec les mots “arnaque Portugal”, le moteur de recherche nous suggère “prix taxi Portugal”.

C’est sans doute l’arnaque la plus ancienne des temps modernes, et une des raisons expliquant le succès de Uber. Un taxi qui fait des détours pour vous emmener à destination, ce n’est pas propre aux portugais. De même pour un taxi qui n’allume pas son compteur et préfère proposer un “forfait”.

L’arnaque au Portugal : surtout des beaux parleurs

Ce n’est pas pour rien si nous avons choisi une cravate pour illustrer notre article. Les plus grands arnaqueurs, se sont les gens bien habillés, habitués à parler aux particuliers, à qui on a envie de faire confiance. Ce n’est pas le petit gitan qui vous lit les lignes de la main !

Les portugais ne sont là-dessus pas pires qu’ailleurs, et le pays reste globalement l’un des plus sûrs du monde, loin devant la France.


Commentaires

A lire aussi