Drapeau du Portugal

Comment devient-on portugais ? Loi de la nationalité

Par

Il y a plusieurs façons d’obtenir la nationalité portugaise. La plupart des portugais l’est par le sang, papa ou maman étant aussi portugais. Mais il existe d’autres façons d’obtenir la nationalité portugaise.

Droit du sang

Les enfants nés d’un parent portugais, père ou mère, sont automatiquement portugais également. Ils sont considérés comme étant des portugais “d’origine“. Pour ceux qui sont nés à l’étranger, il suffit aux parents de les déclarer au consulat le plus proche de leur lieu de résidence.

Attention ! En ne déclarant pas leurs enfants au consulat, ou au “registo civil” quand ils sont au Portugal (en vacances par exemple), les enfants ne sont pas officiellement portugais.

La plupart des fils de portugais nés en France sont également détenteurs de la nationalité portugaise, en plus de la française.

Raphaël Guerreiro, défenseur
Raphaël Guerreiro, défenseur de la Seleção, français de naissance et portugais par ses parents.

Grand-père ou grand-mère portugaise

Il existe le cas où l’un des grands-parents est portugais. Même si les parents de l’enfant ne sont pas portugais, le petit-fils peut faire la demande de nationalité. Il lui suffit de prouver qu’il est attaché à la communauté portugaise. S’il habite au Portugal, c’est parfait. Propriétaire au Portugal, c’est bien aussi. S’il vient en vacances au Portugal, ça peut servir. Autrement, il devra prouver qu’il est attaché au Portugal en ayant participé à des associations portugaises dans son pays de résidence.

Il faut bien entendu parler au moins un petit peu portugais.

Il sera considéré lui aussi comme étant un portugais d’origine. Beaucoup de brésiliens ont ainsi profité de cette possibilité pour avoir un passeport portugais, et par conséquent, européen. Ils sont dans leur bon droit. C’est une des nouveautés de la loi de 2017.

Comme c’est un portugais d’origine, ses enfants à lui le deviennent automatiquement également.

Droit du sol

On appelle le “droit du sol” l’acquisition de la nationalité du pays où l’on est né, en dehors de la nationalité de ses parents. Aux Etats-Unis par exemple, le simple fait d’être né en territoire américain, même si l’on est que de passage, donne la nationalité américaine à l’enfant.

Double droit du sol

Le droit du sol au Portugal est quelque chose d’exceptionnel. Pour en bénéficier, il faut donc être né au Portugal, en étant fils d’un étranger lui aussi né au Portugal. L’enfant sera ainsi lui aussi un portugais d’origine, mais par le sol.

Précisons qu’en France, ce “double droit du sol” est le même. Il ne suffit pas de naître en France pour être français, ce n’est pas automatique, sauf si l’un des parents est lui aussi né en France.

Né au Portugal de parents étrangers

L’enfant né au Portugal de parents étrangers pourra obtenir la nationalité portugaise si l’un des parents habite légalement au Portugal depuis deux ans.

C’est une modification récente, de 2019. Autrefois, il fallait 5 ans de résidence légale pour au moins un des parents étranger. L’enfant sera là aussi considéré comme étant portugais d’origine.

Autre possibilité, pour ceux qui ont plus de 18 ans : avoir habité au Portugal les dix dernières années.

Né sans nationalité

Les apatrides à la naissance au Portugal ont le droit à la nationalité portugaise. C’est souvent le cas des enfants abandonnés, de parents inconnus. Eux aussi sont considérés comme étant d’origine.

Portugais par naturalisation

La naturalisation est différente de la nationalité dite d’origine. Ici, il s’agit d’une nationalité par acquisition. L’étranger doit faire une démarche de demande de naturalisation.

Naturalisation : prison interdite

Avant même de parler de la possibilité de devenir portugais, il faut parler des choses qui empêchent de le devenir.

Il ne faut pas avoir été condamné à une peine de prison égale ou supérieure à 3 ans.

C’est un changement de 2019, autrefois la moindre condamnation empêchait d’obtenir la nationalité portugaise.

Si la personne représente une menace terroriste, la nationalité lui sera également refusée.

Enfants de naturalisés

Les enfants mineurs d’un étranger ayant obtenu la nationalité portugaise par naturalisation peuvent eux aussi être naturalisés portugais, par simple déclaration.

Habiter depuis 6 ans au Portugal

Pour pouvoir demander la nationalité portugaise, on peut le faire si on habite au Portugal depuis au moins 6 ans. Il faut aussi parler un peu portugais.

Nationalité portugaise par le mariage

Si le mariage a plus de 3 ans, le conjoint étranger peut faire la demande de nationalité portugaise.

Pour ceux qui ne sont pas mariés, mais qui vivent ensemble depuis 3 ans, cette possibilité existe également. Dans cette situation, il faut apporter des preuves de cette “união de facto” (unis dans les faits) et qu’elles soient reconnues par un tribunal.

A savoir : même si le mariage se termine en divorce, la naturalisation est toujours valide.

En plus d’être marié à un portugais ou une portugaise, l’étranger doit démontrer une liaison forte avec la communauté portugaise.

Portugais par décision du gouvernement

C’est peut-être la façon d’obtenir la nationalité portugaise la plus polémique. Le Portugal peut attribuer la nationalité à qui bon lui semble, si cette personne peut rendre service au Portugal.

C’est comme ça que nous avons de nombreux sportifs qui deviennent portugais, même en ne grattant que deux mots de portugais et qui sont arrivés au Portugal depuis moins de 5 ans.

En revanche, comme pour tout le monde, ils ne peuvent pas avoir été condamnés à une peine de prison égale ou supérieure à 3 ans.

Francis Obikwelu, athlète portugais d'origine nigériane.
Francis Obikwelu, athlète portugais d’origine nigériane.

Descendants de juifs portugais séfarades

Les personnes qui descendent des anciens juifs portugais qui ont été expulsés du pays peuvent faire une demande de naturalisation. Ils doivent prouver qu’ils descendent bien d’un juif portugais. Souvent, le nom de famille est un bon indicateur. La généalogie est ici très importante. Par chance, bien souvent les communautés juives ont des registres bien établis.

Cette possibilité donnée aux juifs est en quelque sorte une réparation, leurs ancêtres ayant été expulsés injustement du Portugal. Les candidats juifs à la nationalité portugaise n’ont même pas besoin de venir se déplacer au Portugal pour faire leur demande.

En revanche, leur réelle appartenance à la communauté juive portugaise est vérifiée par les communautés israélites de Lisbonne et Porto.

Perte de nationalité portugaise

Il est possible de perdre la nationalité, si, pour l’obtenir, on a menti. Avec de faux papiers par exemple.

En revanche, même si pour l’obtenir, on a fraudé (et que personne ne l’a su), si au bout de 10 ans tout se passe bien, la nationalité est définitivement acquise.


Commentaires

A lire aussi