Madonna
Madonna

Madonna, ambassadrice du Portugal

Par

Avec son nouvel album Madame X, les fans de Madonna découvrent un peu de la culture portugaise.

Une artiste qui adore le Portugal

C’est en 2017 que Madonna est venue au Portugal. Au départ, c’était pour accompagner son fils, qui allait s’entraîner avec le Benfica. Et puis, avec le temps, elle découvrit un pays qu’elle ne soupçonnait pas. Lisbonne est un creuset de cultures, où se mêlent les sonorités brésiliennes, africaines et européennes.

Un endroit idéal pour inspirer la musicienne. Mais le Portugal est aussi un espace de liberté, de paysages et d’Histoire. Tout cela, Madonna essaie de le retransmettre dans son nouvel album, Madame X, sorti le 14 juin 2019.

Par elle et la musique pop, des millions de fans des quatre coins du monde vont découvrir notre petit pays par la géographie, mais immense par la culture.

Un vidéoclip de Madonna au Portugal, au Cabo Espichel
Un vidéoclip de Madonna au Portugal, au Cabo Espichel

Une artiste polémique ?

Qui dit Madonna, dit toujours polémique. C’est normal, c’est ce qui l’a aussi rendue célèbre. Mais il faut dire que ces deux années qui séparent son arrivée du lancement de son album ont été plutôt prolifiques en petites polémiques, parfois même montées de toutes pièces. C’est que Madonna fait vendre.

On se souvient par exemple des places de parking quasiment gratuites à Lisbonne pour Madonna, près de son petit palais. On se souvient de l’incompréhension de la chanteuse face à l’administration portugaise.

D’un côté des accusations de favoritisme envers Madonna, de l’autre des accusations de tiers-mondisme (ou presque) envers l’administration portugaise.

Le point culminant fut sans doute la polémique du cheval. En effet, pour les besoins d’un vidéoclip, il fallait faire rentrer un cheval dans un palais de Sintra. Le maire a catégoriquement refusé, le parquet du palais étant bien trop fragile.

Et il a bien fait, mais Madonna, qui n’est pas habituée à recevoir un non, n’était pas très heureuse. A un tel point qu’elle laissa planer le doute sur son séjour au Portugal, la plupart des journaux portugais affirmant qu’elle rentrait aux Etats-Unis, le Portugal étant décidément trop petit pour elle.

Madonna aime le Portugal

Mais il n’en est rien, Madonna aime notre belle “Côte Ouest” de l’Europe, ou note bel “Extreme Occident” pour reprendre un titre de son album. Dans son message de présentation de son nouvel album, elle l’affirme, haut et fort : c’est un album en hommage à la culture lusophone.

My new album, Madame X, was inspired by and is a love letter to you, Portugal, and your beautiful culture

On ne peut pas faire plus clair. Au diable les polémiques, au diable ce que peuvent dire X ou Y. Nous avons ici une des plus grandes stars mondiales qui fait de la pub gratuite au Portugal. Une pub qu’aucune campagne de communication pourrait faire.

Madame X et le Portugal

Le pays se voit un peu partout dans l’album.

Dans “Dark Ballet”, elle nous fait voyager dans plusieurs endroits emblématiques du pays. On reconnaîtra aisément le Mosteiro da Batalha ou le sanctuaire du Cabo Espichel.

Sur “Batuka”, le nom en lui même veut tout dire : l’accompagnement musical est fait par les fameuses batukadeiras du Cap-Vert. Je vous avais parlé il y a très longtemps de ce style musical et de ses interprètes, avec la fabuleuse chanteuse Lura.

Au final, Madonna a trouvé au Portugal un rythme latin différent de ce qui est à la mode. Oui, elle a dans son album des collaborations avec Maluma, avec un son entendu et archi-entendu (mais toujours aussi plaisant).

Mais, et c’est là sa force, elle a aussi des sonorités lusophones, qu’elles soient du Portugal, du Brésil, d’Angola ou du Cap-Vert, qui enrichiront un peu plus le paysage musical de la pop mondiale.

Le titre “Faz Gostoso” est une collaboration avec la chanteuse brésilienne Anitta, qui chante en duo avec elle. Ici, ce n’est plus de l’influence ou de l’inspiration brésilienne. On a simplement l’impression d’écouter de la MPB (musique populaire brésilienne), avec Madonna qui chante dessus.

C’est peut-être ma musique préférée de l’album. Madonna chante aussi un petit peu en portugais sur ce titre. J’avoue, ça fait plaisir !

Portugal, futur pays d’artistes internationaux ?

On imagine que ce n’est que le début d’une nouvelle affluence d’artistes à Lisbonne ou à Porto. Qu’enfin, le fameux 5ème Empire de Fernando Pessoa va pouvoir s’accomplir. Nous ne dominons plus le monde physiquement, mais pouvons à nouveau trouver une place de première importance culturellement.

Il suffit parfois d’arrêter d’être humble, et de se promouvoir nous mêmes plutôt que d’attendre le messie… ou Madonna. En attendant, on attend de voir ses prochains clips, qui font honneur au Portugal et à la culture lusophone.


Commentaires

A lire aussi