Documento Unico Automovel
Documento Unico Automovel

Carte grise portugaise, format carte de crédit

Par , le

Le certificat d’immatriculation change de format au Portugal. A partir du 1er août 2019, il sera en plastique, comme le Cartão do Cidadão ou une carte VISA.

Dans un premier temps, seules les nouvelles immatriculations bénéficieront de ce nouveau “Documento Unico Automóvel” (DUA). A partir de 2020, ceux qui le souhaitent pourront échanger leur ancien DUA contre le Certificado de Matrícula.

Cette nouvelle carte fait partie des mesures prises dans le cadre du programme Simplex+. Mis en place depuis 2006, le programme Simplex a pour objectif la simplification administrative et législative, afin de combattre la bureaucratie, de moderniser l’administration publique et simplifier la vie des gens.

Simplex est un cas d’école, avec des résultats probants dans presque toutes les démarches administratives au Portugal.

Documento Unico Automóvel

Le DUA existait depuis 2005, lorsque le Portugal voulu respecter les nouvelles règles européennes. Le nouveau document d’alors réunissait en un seul “livrete” (une feuille pliée plusieurs fois) deux papiers : le “registo de propriedade” (titre de propriété) et l’équivalent de l’ancienne carte grise française, le “livrete do carro”.

Créé selon la directive européenne de 2004, le DUA est ainsi un document compréhensible par n’importe quelle administration ou policier de l’Union Européenne.

Format ID-1 de l’ISO/CEI 7810

Derrière ces dénominations se trouve le format type “carte de crédit”. Selon l’Organisation internationale de normalisation (ISO), la taille ID-1 de la norme CEI 7810 est celle utilisée par les cartes de crédit ou les cartes d’identité dans de nombreux pays, dont le Portugal.

Ce format, standard, peut ainsi tenir dans n’importe quel portefeuille, et c’était bien là l’argument avancé par le gouvernement lors de la présentation de la nouvelle “carte grise”.

Résolument moderne, la carte possède un QR code au dos, avec des données supplémentaires.

Commentaires

A lire aussi