Université des langues étrangères de Pékin

La Chine inaugure des études universitaires du Portugais et du monde Lusophone

Par , le

La langue portugaise et le monde lusophone sont mis à l’honneur cette année avec l’ouverture d’un cursus universitaire pour approfondir les connaissances des Chinois dans plusieurs domaines de recherche.

Connaissances plus approfondies

La prestigieuse Université des Langues Etrangères de Pékin (Beiwai) réforme son Département d’Espagnol et de Portugais, ouvrant “plus de chaires dans 5 domaines d’études : Linguistique, traduction, littérature, science politique, économie et commerce” relate la directrice Patricia Jin. L’objectif est réellement d’associer des “connaissances plus approfondies” des pays lusophones, à l’étude de la langue portugaise, “et augmenter l’échange international” déclare-t-elle.

BFSU - beijing foreign studies university
BFSU – beijing foreign studies university

Depuis 1999 et la rétrocession de Macao à la Chine, la demande des étudiants pour les études universitaires lusophones de faiblit pas. Seules Beiwai, et l’université Jia-tong de Shanghai, connue en Occident pour son célèbre classement des universités, proposent à ce jour en Chine continentale l’apprentissage du Portugais à l’université.

Réforme en profondeur ?

Les changements impliquent d’agrandir l’équipe enseignante, composée à ce jour de 8 professeurs Chinois, une lectrice portugaise et un lecteur brésilien, mais aussi prévoient la tenue de cycles de conférences.

BFSU - Département d'Espagnol et de Portugais
BFSU – Département d’Espagnol et de Portugais

Cette réforme répond aux besoins commerciaux de la Chine pour mieux appréhender le développement de ses échanges avec les pays Lusophones comme le Portugal, l’Angola et le Brésil.


Commentaires

A lire aussi