Vue de notre chambre d'hôtel.

Prévention des feux de forêt au Portugal : couper les arbres du jardin ?

Par José da Silva, le 28 février 2018

Quand j’ai reçu ce mail de la « Autoridade Tributária e Aduaneira » (l’entité qui gère les impôts), je n’en croyais pas vraiment mes yeux. On me demandait de couper les arbres dans un rayon de 50 m autour de chez moi. Ceci est une injonction complètement délirante, qui a bien sûr provoqué un vent de panique pour de nombreux propriétaires.

Ceux qui n’obtempèrent pas avant le 15 mars peuvent subir des contraventions extrêmement sévères, jusqu’à 5000 euros voire même 60 000 euros pour les entreprises. Face à une telle exagération, je me suis dit qu’il devait forcément y avoir une erreur, ou un détail qui nous échappe, une telle mesure serait un désastre écologique sans précédent, encore pire que la destruction provoquée dans les forêts par les incendies.

Pourtant, le mail est clair :

Até 15 de março é obrigatório e vital.

É obrigatório:

  • Limpar o mato e cortar árvores: 50 Metros à volta das casas, armazéns, oficinas, fábricas ou estaleiros;
    100 Metros nos terrenos à volta das aldeias, parques de campismo, parques industriais, plataformas de logística e aterros sanitários;
  • Limpar as copas das árvores 4 metros acima do solo e mantê-las afastadas pelo menos 4 metros umas das outras;
  • Cortar todas as árvores e arbustos a menos de 5 metros das casas e impedir que os ramos cresçam sobre o telhado;
    Se não o fizer até 15 de março, pode ser sujeito a processo de contraordenação. As coimas podem variar entre 140 a 5 mil euros, no caso de pessoa singular, e de 1500 a 60 mil euros, no caso de pessoas coletivas.

En traduisant, il s’avère donc que :

Jusqu’au 15 mars, il est obligatoire et vital.

Il est obligatoire :

  • De nettoyer les bois et de couper les arbre : 50 mètres autour des maisons, magasins, ateliers, usines ou chantiers;
    100 mètres dans les terrains autour des villages, campings, zones industrielles, plateformes logistiques et décharges.
  • Nettoyer la cime des arbres 4 mètres au dessus du sol et les maintenir au moins 4 mètres éloignées les unes des autres.
  • Couper les arbres et arbustes à moins de 5 mètres des maisons et empêcher que les branches grandissent sur les toitures.

Si vous ne le faites pas avant le 15 mars, vous pouvez avoir une contravention. Les amendes peuvent aller de 140 à 5000 euros pour un particulier et de 1500 à 60 000 euros pour une entreprise.

On comprend mieux le vent de panique, il n’y a pas d’ambiguïté possible. Résultats : certains en sont même venus à couper leurs arbres fruitiers !

Vue de notre chambre d'hôtel.
On coupe tous les arbres dans un rayon de 50 mètres ? Vous êtes sûrs ?

Et si on est pas sûrs, ne vous inquiétez pas, dans le mail que tous les propriétaires ont reçu, il y a même des schémas explicatifs.

Schéma explicatif
Ok donc là, on me demande de transformer un jardin en désert. Ou presque.

Les gens ont hurlé. Evidemment, la plupart n’était pas d’accord. En quoi couper un olivier qui serait un peu trop proche d’une maison allait vraiment réduire les risques de feu de forêt?

En creusant un peu plus, il se trouve tout simplement que la communication de la Autoridade Tributária e Aduaneira a été extrêmement maladroite. C’est le moins qu’on puisse dire.

La situation actuelle est un chaos. De nombreuses personnes appellent leur « junta da freguesia » pour savoir ce qu’il en est, mais l’autorité locale ne sait pas répondre, parce qu’elle ne sait pas. La Loi semble très claire, mais en pratique, il s’agit d’une « trapalhada monumental » pour reprendre les termes du président de la direction de l’association forestière de la valée du Sousa. Un imbroglio.

Pour l’instant, en attendant qu’ils se mettent d’accord et les points bien sur les i, on pratique le bon sens : couper les arbres extrêmement inflammables à proximité des habitations (les 50 m) comme les eucalyptus ou les résineux. Empêcher les branches de pousser sur les toits. Empêcher la continuité des arbres entre les villages et les forêts qui les entourent.

Pour aller plus loin : « Não, não é para cortar todas as árvores à volta das casas« 


Commentaires

A lire aussi