Cachorro quente

Cachorro quente, hot-dog portugais

Par José da Silva, le 21 décembre 2010

Au Portugal, quand on a faim, on fait jamais les choses à moitié. On en veut pour notre argent, et que ça serve à caler l’estomac, en plus d’être bon! La version portugaise du « hot-dog » américain, le fameux « cachorro quente » en est ainsi également: copieux, avec bon goût. Bien sûr, nous parlons dans les grandes lignes, il y a toujours des gens qui vont vous faire un mauvais cachorro quente, pas copieux, froid et avec une mauvaise saucisse.

Garniture du cachorro quente
Garniture du cachorro quente

Un cachorro quente, mot à mot, ça veut dire « chiot chaud », chiot, de petit chien, un hot-dog quoi. Issu d’une spécialité bien allemande, la saucisse de Francfort, exportée aux US pour revenir en Europe sous sa forme américanisée entre deux tranches de pain, le hot-dog connait beaucoup de succès au Portugal. C’est le fast-food des étudiants après une « semaine académique » bien arrosée, qui tombe très bien après quelques verres de bière (on sent les influences germaniques). Pour ceux qui ne le savent pas, la semaine académique est une semaine de fête pour étudiants, composée de traditions et de concerts la nuit.

Le cachorro quente est donc un sandwich « tout terrain », que l’on mange à toute heure, dès qu’on a un creux et qu’on est pas chez soi. C’est en général vendu par des marchands ambulants dans leurs roulottes, mais aussi dans des bars de plage, comme c’est le cas pour le cachorro quente que je vous ai photographié (et que j’ai dévoré). Il est servi chaud, toujours, et toujours accompagné d’autres petites choses, au choix du client. Pour ma part, je prends la totale, avec les petites frites, la mayonnaise, le ketchup, la feuille de salade pour faire bien et évidemment, le principal, la saucisse. Un vrai réconfort quand on sort de l’eau de mer glaciale.

La saucisse, en plein milieu, coupée dans le sens de la longueur
La saucisse, en plein milieu, coupée dans le sens de la longueur

Un hot-dog portugais, ce n’est donc jamais qu’une simple saucisse entre deux tranches de pain. C’est un fast-food rencontré à peu près partout, assez compliqué à manger si on ne le fait pas à la portugaise : en le prenant avec des serviettes en papier. Si on ne le mange pas comme ça, on va juste répandre lamentablement toute la garniture par terre :)


Commentaires

A lire aussi