A Deriva

À Deriva, avec Vincent Cassel et Laura Neiva

Par José da Silva, le 5 septembre 2009

Lusitanie.fr a reçu une invitation d’Universal Pictures pour l’avant-première de « À Deriva » film par Heitor Dhalia, voici ce qu’on en a pensé :)

À Deriva est l’histoire de l’entrée dans l’adolescence, de la prise de conscience et des responsabilités, sur fond de drame familial, si ces notions signifient encore quelque chose lorsque l’histoire se déroule pendant les vacances d’été sur les plages sublimes de Búzios.

Filipa, 14 ans (Laura Neiva, pour la première fois à l’écran) sort de l’enfance et forme avec son père (Vincent Cassel) le duo central du film, autour desquels viennent s’articuler les situations qui aboutiront au dénouement final. Il trompe sa femme qui se love dans l’alcool, sous les yeux de sa progéniture, excusez du peu et pourtant ce n’est pas tout.

Un père et sa fille - A Deriva

Un père et sa fille – À Deriva. Source : allocine.fr

Dirigé par Heitor Dhalia, le film est admirablement servi par une photographie soignée, et l’été filmé à même la peau des personnages montre sa panoplie de bikinis et cheveux longs mouillés, d’épaules anguleuses et genoux presque toujours hors champ. Ce film pourrait être aussi la version Brésilienne du Lolita Complex (ou lolicon) qui a fait ses preuves depuis le roman Lolita de Nabokov…

Que dire de plus sans raconter la fin ? Il sort mercredi en salles, vous pourrez y admirer aussi le jeu tout en subtilité de la mère (Débora Bloch), la présence de Cauã Reymond dont la plastique irréprochable lui a déjà ouvert les portes du mannequinat en plus des télénovelas, et Camilla Belle, qui endosse le rôle de la présence en creux tout au long du film.

L’histoire finalement, n’est plus qu’un prétexte (et une invitation au voyage ?) pour cette carte postale ensoleillée et humide. Vous irez le voir ?


Commentaires