Nuit de Fado à Vermoíl, Pombal

Nuit de Fado à Vermoíl, Pombal

Par José da Silva, le 23 août 2009

Le Portugal est connu musicalement pour son Fado, sa musique chantée avec émotion, originaire de deux villes : Lisbonne et Coimbra, chacune avec son style qui lui est propre. Je suis parti l’autre soir à un dîner spectacle à Vermoíl, non loin de Pombal, ville du centre du Portugal, où l’on chantait le Fado.

C’est la commission des fêtes de Vermoíl, qui ont lieu comme chaque année pendant le mois d’août qui a organisé ce concert. Il existe beaucoup de fêtes au Portugal, et encore plus pendant le mois d’Août. Ces fêtes sont des moyens pour les populations d’être solidaires, les recettes sont directement investies dans le village. Nous en reparlerons dans un autre article. Ce soir, pour marquer le début des fêtes de Vermoíl, une nuit de Fado, animée par la chanteuse Tânia Pataco. C’est assez rare d’avoir ce genre de concerts dans un village à la campagne dans notre région de Leiria et le centre du Portugal en général, hormis bien sûr, la ville de Coimbra. C’était une occasion à ne pas perdre :)

Les musiciens de Fado
Les musiciens de Fado
Tânia Pataco
Tânia Pataco
Salle des fêtes de la paroisse de Vermoíl
Salle des fêtes de la paroisse de Vermoíl

On oublie pas que nous sommes dans un village, avec un amateurisme plein de bonne volonté de la part des organisateurs. Il suffit de penser qu’on a attendu pas mal de temps dans la queue pour pouvoir s’asseoir à table, juste parce qu’il y avait des gens inscrits (c’était sur réservation) qui n’avaient pas eu de table attribuée… :) mais qu’importe, ce n’était pas si dramatique que cela, et ça permet de bien observer l’ambiance.

Il y a des gens de tout âges qui viennent, avec leur famille, leurs enfants, pour voir voir chanter le Fado. 15 euros pour manger et voir un concert, ce n’est clairement pas cher payé! En ce qui concerne le nombre de personnes qui sont venues, je dirais que ça devait être autour des 200 personnes, la salle des fêtes de la paroisse ne pouvant probablement pas accueillir beaucoup plus de monde.

En attendant le début du spectacle, on commence à manger les habituels amuse-gueules que l’on retrouvera sur n’importe quelle table de restaurant portugais. Sauf qu’ici, comme on a déjà payé, vous ne payerez pas en plus sur l’addition à la fin. Arrive le premier chanteur, un petit jeune de 14 ans. Alors lui ne chante pas le Fado, mais il est du village, et à l’air d’être assez connu : c’est vrai qu’il chante bien! Deux chansons populaires modernes pour nous distraire, il prenait un plaisir immense à chanter pour « son » public.

Arrivent les plats, composés de viandes grillées diverses. La nourriture n’est pas le plus important ce soir, à ce prix là et avec ce concert, nous savons tous très bien qu’il fallait couper sur quelque chose : il faut bien que la commission des fêtes fasse des bénéfices :) Ceci n’enlève en rien la qualité de ce qu’on a mangé, qui était très bon malgré le peu de variété. C’est la musique qui compte avant tout, ce soir. L’acoustique du « salão paroquial » est bonne comme il a été démontré par le jeune chanteur du début, la vue sur la scène un peu compliquée parce qu’on est à table et pas forcément de face.

Arrive enfin les musiciens. La lumière s’éteint, les bougies s’allument, le silence se fait. Tout d’abord un instrumental, qui sert de présentation et de mise en bouche. Ok, ils sont bons, ça fait plaisir à entendre! Deux guitares portugaises, une guitare classique et une contrebasse. Rien d’autre, et c’est tout ce qu’il faut pour un Fado. Tânia Pataco arrive enfin, et commence à chanter. Superbe, elle chante parfaitement, c’est une pro :)

Une guitare portugaise à gauche, une guitare classique à droite
Une guitare portugaise à gauche, une guitare classique à droite

Elle avait gagné en 1994 un grand évènement national, retransmis à la télé, la « noite dos Fados », et à depuis cette révélation enregistré pas moins de 6 albums. Si vous vous demandez pourquoi une chanteuse comme ça accepte volontiers de venir à une fête d’un petit village comme Vermoíl, c’est tout simple : elle est originaire de Pombal, elle est chez elle ici, une chance pour nous :)

Tânia Pataco nous a chanté plusieurs chansons très connues, comme par exemple « uma casa portuguesa », ou « ó malhão », des airs qui sentent bon le Portugal pour les emigrantes, très présents en ce mois d’août. Mais elle a également chanté quelques unes de ses chansons originales, bref, il y en avait pour tout le monde, c’est une fête! Tânia n’était pas la seule à chanter, ce soir, et l’un des musiciens est également venu chanter, pendant qu’elle changeait de tenue. Le jeune homme était excellent. Joueur de guitare portugaise, il manie tout aussi bien les cordes de son instrument de musique que ses cordes vocales, beaucoup d’entre nous dans l’assistance ayant préféré sa voix à celle de Tânia : en même temps, si on préfère les voix masculines, c’est normal, me direz vous. Il nous a même fait une imitation d’un célèbre fadista (chanteur de Fado), Alfredo Marceneiro.

Avec la main dans la poche, c'est bien un chanteur de Fado
Avec la main dans la poche, c’est bien un chanteur de Fado

Le spectacle était complété avec deux danseurs, de formation visiblement classique. Sur certaines musiques, ils nous faisaient une démonstration de ce que pouvait être la Danse sur du Fado. Personnellement, le bilan d’une telle démarche est mitigé : je trouve que le Fado se suffit à lui même! Mais ma mère par exemple, a bien apprécié, c’était « inattendu ». Pourquoi pas après tout.

Les danseurs, venus apporter une autre dimension au Fado
Les danseurs, venus apporter une autre dimension au Fado

Pour finir, Tânia Pataco a eu une petite surprise : un gâteau d’anniversaire. Ce sont des choses qui arrivent, avoir un spectacle le jour de son anniversaire, et la commission des fêtes n’allait pas laisser passer l’occasion. Il était très bon :D

En remerciement, elle est partie chanter dans le public, entre les tables, faisant un peu de tourisme dans le salon, très sympa. Sincèrement, quand on pense que les « artistes de la télé », vous savez, ceux qui chantent en playback et gagnent beaucoup d’argent n’ont pas la moitié de la sympathie de Tânia et son groupe de passionnés du Fado, on se demande si il y a une justice sur cette Terre.

Contrebasse
Contrebasse

Une fois le spectacle terminé, on reprend le dîner, et un très bon Caldo Verde (soupe verte avec du choux et un peu de saucisse pour donner du goût) nous est servi. L’occasion de discuter avec son voisin de la qualité du concert, et de regarder les gamins piailler un peu partout, j’ai eu très peur quand ils ont commencer à jouer à coté du gâteau d’anniversaire de Tânia :)

Joueur de guitare portugaise
Joueur de guitare portugaise

Si l’occasion se présente à nouveau, on reviendra, j’adore ce type d’évènement, écouter de la bonne musique jouée et chantée par les vrais artistes sans artifices, tout en mangeant comme il faut, c’est bon, on est au Portugal.


Commentaires

A lire aussi