Buraka Som Sistema : champions du Kuduro =D
Buraka Som Sistema : champions du Kuduro =D

Buraka Som Sistema : champions du Kuduro =D

Par

Façam BARUUUUULHOOOOO!!! Ou, en Français, MAKE SOME NOISE!!

Ouais. Pas moins. Ce soir, j’ai décidé de vous présenter un groupe de la ville d’Amadora, plus précisément de Buraca, un quartier de la banlieue de Lisbonne, qui, si on voulait faire une analogie, est à Lisbonne ce que Sarcelles est à Paris. Amadora, en bonne ville de banlieue, est une ville où beaucoup d’Africains habitent, surtout des Angolais. Voilà pour le contexte de cet article.

Buraca Som Sistema, c’est un groupe de Kuduro issu d’Amadora. Un formidable groupe, aux sons terriblement entraînants, comme se doit d’être le genre musical Kuduro! Le Kuduro, qui surgit dans les banlieues des grandes villes d’Angola vers le début des années 90, arrive naturellement au Portugal par le biais de sa grande communauté angolaise, et n’a depuis pas cessé de gagner en popularité. Les Buraca Som Sistema ont réussi à dépasser les frontières de la lusophonie, avec des concerts au Royaume Uni où ils ont fait le générique de la série « Skins », aux Pays-Bas.

Sur les vidéos que j’ai choisi, vous pouvez vous rendre compte très rapidement qu’il FAUT danser pour vraiment apprécier le Kuduro des Buraka Som Sistema. Cette première vidéo présente le Kuduro en Angola, on peut y observer les prouesses acrobatiques des danseurs de Kuduro, qui rendent hommage au sens même du terme : « cul dur », ou cul serré. Selon la légende, l’un des pionniers du Kuduro, Tony Amado, en regardant un film où Jean Claude Van Damme dansait bourré, a décidé de danser pareil, et ça a donné la danse du Kuduro. Et ouais!

La danse est vraiment surpuissante. Je sais pas, tu regardes la vidéo de la musique « Sound of Kuduro », et tu comprends même pas très bien ce que tu vois tellement ils font des trucs surhumains. Vous remarquerez que cette musique africaine est totalement électronique : c’est même carrément le premier style de musique africain électro. Et ouais. mais on peut également faire du kuduro, juste avec des percussions!

Sur cette vidéo, c’est un énorme concert, avec deux musiques enchainées à la suite, d’abord avec la collaboration de Petty sur « Wege Wege », puis de Deize Tigrona sur « Aqui para vocês », une brésilienne vraiment très sexy comme il faut pour : 1) son pays 2) le style de musique =D !!

En France, on surveillera les petits gars Fofodji, des Angolais vivant à Limoges. Voici une vidéo, il y a du potentiel, on les encourage bien fort! =D


Commentaires

A lire aussi