Quand j'ai faim, je mange une bifana ou un prego

Quand j’ai faim, je mange une bifana ou un prego

Par

Les portugais ont souvent faim. Il existe un nombre incalculable d’en-cas, de casse-croutes, de casse-dalle et autres trompe-la-faim. Quand je suis sur la terrasse d’un bar ou d’un snack en fin d’après-midi avec vue sur la plage (par exemple celle du Pedrogão), et que le soleil n’est pas encore couché et que j’ai la flemme de rentrer chez moi tout de suite, j’aime prendre une « bifana ».

C’est quoi une bifana? Rien de plus qu’un sandwich avec de la viande dedans (non hachée!! ce n’est pas un vulgaire hamburger). Mais c’est tellement bon, quand on a un petit creux (comme je peux en avoir si souvent). La viande des bifanas est du porc. Si la viande est de vache, on parle de « prego ». Pour les curieux, « prego » veut aussi dire « clou », va savoir pourquoi on utilise un tel terme pour un sandwich…

Terrasse à la plage
Terrasse à la plage
Bifana
Bifana

N’hésitez pas à tartiner votre bifana de ketchup, ou de moutarde, ça ne vous fera pas payer plus cher. La moutarde vendue au Portugal est plus douce que la moutarde de dijon, on pourrait presque en manger à la cuillère.

Pour accompagner, je vous conseille un petit sumol d’orange, qui n’est autre qu’un soda.

Pour finir, je prends bien sûr l’inévitable café, si bien torréfié quelque part dans la région portugaise de l’Alentejo (le café Delta est une légende nationale).

Une bifana et un café
Une bifana et un café

Hu, ça me donne faim tout ça. Ah oui, j’oubliais : une bifana ne vous coûtera guère plus de 2 euros :D

Voilà, on a le ventre calé pour la soirée jusqu’au dîner, on peut rentrer à la maison en paix avec soi même, après avoir admiré le coucher du soleil dans la mer.


Commentaires

A lire aussi