Vimara Peres, premier comte de Portucale

Vimara Peres, premier comte de Portucale

Par José da Silva, le 3 octobre 2008

Il y a eu, avant le pays que l’on nomme aujourd’hui le Portugal, un comté, le Comté de Portucale, ou Comté de Portugal. Ce nom correspond en fait à deux comtés, qui ont existé à deux périodes distinctes de l’Histoire. Pour faire la distinction entre les deux comtés, il est usuel de nommer le premier comté par Condado de Portucale, et le deuxième de Condado Portucalense. Je vais donc vous parler du Condado de Portucale et de son fondateur, Vimara Peres.

Statue de Vimara Peres à Porto. Source : wikipedia

Statue de Vimara Peres à Porto. Source : wikipedia

Vimara Peres est né en Galice, en l’an 820. La péninsule ibérique était alors pratiquement toute entière sous contrôle musulman, hormis le petit royaume des Asturies. Devenu seigneur de guerre et vassal du Roi des Asturies, Léon et Galice Alphonse III, il fut envoyé combattre les occupants musulmans. C’est lui qui repris définitivement aux Maures les villes actuelles de Porto et Gaia, connues à l’époque sous le nom de Portucale. On était alors en l’an 868, et il devint cette même année le premier Comte de Portucale. Il fonda une petite ville, non loin de Braga, nommée Vimaranis, dérivée de son propre nom, et en fit sa capitale. C’est la ville moderne de Guimarães, éternelle rivale de Braga ! Guimarães est surnommée par les Portugais « berceau de la nation ». C’est à partir du comté que Vimara organise le repeuplement chrétien de la région, avec beaucoup de succès.

Vimara mourut en 873, laissant le pouvoir à son fils, Lucidio Vimaranes. Une dynastie était fondée, qui allait durer jusqu’en 1071, avec pour dirigeants des comtes, (comite), des ducs (dux) ou des princes (princeps), n’existant pas véritablement de hiérarchie entre ces différents titres pour le comté.

Le dernier comte mourut donc en 1071, à la bataille de Pedroso, qui l’opposait au roi de Galice, Garcia II. Le comte, Nuno Mendes, tentait lors de cette bataille perdue, d’obtenir une plus grande autonomie pour son comté. Avec la défaite, le comté revint intégralement à Garcia II, devenu roi de Galice et Portucale.


Commentaires

A lire aussi