Lisboagate : scandale immobilier à la mairie de Lisbonne
Lisboagate : scandale immobilier à la mairie de Lisbonne

Lisboagate : scandale immobilier à la mairie de Lisbonne

Par

C’est ça aussi le Portugal, la corruption à tous les étages, hérités de la dictature. Cette fois, nous parlons d’un immense scandale, l’attribution abusive de logements sociaux de la part de la mairie de Lisbonne à des employés de la mairie, des politiques, des journalistes… un authentique “Lisboagate”…

Le scandale est de taille : 3000 logements sont concernés, avec un loyer mensuel qui serait en moyenne de 35 euros. Le cas le plus flagrant est l’occupation en plein centre ville d’un duplex pour 146 euros par mois de la part de la responsable à la mairie de l’habitation et de l’action sociale, jusqu’en 2007, pendant 20 ans. Elle a une pension de 3000 euros par mois, et pire, se dit avoir la conscience tranquille et ne démissionnera pas.

Les gens là-bas sont tellement habitués à ce système, qu’ils ne voient même plus à quel point ils peuvent être en tort. Comment, quoi, qu’est ce qui justifie une telle injustice, avec l’argent du peuple en plus?

Toits de Lisbonne
Toits de Lisbonne

L’actuel maire de Lisbonne, Antonio Costa, au début de son mandat, a établi de clarifier justement une fois pour toutes l’attribution des logements sociaux, avec des règles strictes, et un contrôle serré. Il a par ailleurs souligné que tous les cas de “fraude” qui ont été détectés datent d’avant son mandat. Autant dire que les autres maires de Lisbonne ont fait n’importe quoi, ou, n’ont pas eu dans leur priorités la régularisation de ces situations. João Soares, député socialiste et ancien maire de Lisbonne (et accessoirement fils de Mario Soares, ancien Président de la République) est venu immédiatement critiquer son confrère de parti (tous deux socialistes), pour lui reprocher le manque de solidarité envers ses prédécesseurs.

Vous voyez à quoi ressemble parfois la politique par là-bas ? Heureusement, ça change, et le fait que l’on sache maintenant, que l’on soit informé de ce genre de scandales permet d’améliorer le pays. Il change, en bien. En attendant, les sièges des partis à Lisbonne paient des loyers à la mairie qui varient de 4 à 75 euros…

Mise à jour, juillet 2017 : si vous avez toujours envie d’acheter au Portugal, et je vous comprend, ce n’est pas la corruption qui vous arrêtera. Surtout que depuis la crise, le problème de la corruption semble diminuer. Semble, où alors les corrompus sont plus malins. J’ai rédigé un article sur mon blog eKonomia pouvant vous aider à trouver un crédit immobilier au Portugal. Faites-moi part dans les commentaires si vous avez trouvé votre bonheur !


Commentaires

A lire aussi