Antonio Lobo Antunes, Commandeur des Arts et des Lettres

Antonio Lobo Antunes, Commandeur des Arts et des Lettres

Par , le

Antonio Lobo Antunes

Antonio Lobo Antunes

L’écrivain Antonio Lobo Antunes a reçu aujourd’hui l’ordre de Commandeur des Arts et des Lettres, du gouvernement français. C’est la plus haute distinction de cet ordre, qui récompense « les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. »

Il était déjà Chevalier de cet ordre, décoration reçue en l’an 2000 (il faut être chevalier de l’ordre pendant 5 ans avant de pouvoir recevoir la nouvelle distinction). Kylie Minogue avait reçu également cette distinction en 2008, Chevalier, on s’en souviendra. Mouais, c’est chouette de recevoir une médaille, mais si on la donne à tout le monde, ça la dévalorise : la rareté est précieuse, ce qui est abondant ne l’est pas (j’aime beaucoup Kylie Minogue, mais je ne suis pas sûr qu’elle corresponde vraiment à la philosophie de cet ordre…).

Lobo Antunes recevra la distinction des mains de l’ambassadeur de France au Portugal.

Je n’ai pas encore le discours d’aujourd’hui, mais j’ai celui de l’an 2000, prononcé par Catherine Trautmann, Ministre de la Culture et de la Communication, dont voici un extrait :

Votre style, à la fois réaliste et onirique, est porté par une écriture aux qualités musicales et imagées uniques, qui s’invente elle-même avec une liberté renouvelée pour chacun de vos livres. La virtuosité de vos phrases, aux larges et multiples méandres, ne cesse de nous emmener là où nous ne nous y attendons pas car ce qui fait la singularité de votre langue, c’est cette expérience inouïe, éprouvée au plus profond de l’individu, là où elle prend sa source. Vous composez une littérature de l’émotion, décapante, où l’ironie et la violence verbale ne se départissent jamais d’un amour inconsolable pour le genre humain.

On se fait une idée de son style. Il faut savoir que Antonio Lobo Antunes est psychiatre, et a été soldat pendant la guerre coloniale en Angola. Ce fut une guerre terrible et difficile, vouée de toute façon à l’échec. Il en est ressorti un autre homme, et puise son inspiration de ces expériences passées.

Il a reçu le Prix Camões en 2007, qui est la plus haute distinction de la littérature portugaise. Traduit dans de nombreuses langues, il est devenu une figure de premier plan de la littérature européenne, et souvent pressenti pour le Prix Nobel.

Antonio Lobo Antunes est publié en France par l’éditeur Christian Bourgeois, chez qui vous pourrez lire des livres comme : “Mémoire d’éléphant”, “Le Cul de Judas” et “Connaissance de l’Enfer”

Et pour le sport, quelques citations de ce grand homme :)

  • “Si on ne sait pas vivre, comment peut-on savoir mourir ?”
  • “Pour écrire il ne faut pas être trop intelligent, il faut être un idiot fulgurant.”
  • “L’imagination c’est de la mémoire fermentée. Quand on perd la mémoire on perd sa faculté d’imaginer.”
  • “Ecrire, c’est faire pleurer sans tendre un mouchoir.”
  • “Les hommes qui montrent trop leur intelligence sont comme les femmes qui montrent trop leurs seins.”

Commentaires

A lire aussi